Imagine ère

20 mars 2013

Fantômes et Sorcellerie!!! LES OMBRES – 3 ème partie

Classé sous FANTÔMES,R.J. Carré-Lapresad,SORCIERES — carrelapresad @ 19 h 19 min

Extrait de LES OMBRES

 

Chapitre 6 – 2ème partie

 

            Il se raidit, sa tête bascula en arrière. Tous les muscles de son corps étaient tendus à l’extrême.

            « Antoine… » Sophie s’affaissa, les doigts sur sa bouche pour étouffer un sanglot.

Il se mit à grelotter. Sa respiration était haletante. Sophie se rendit compte qu’il faisait froid dans la pièce. Un frisson la traversa. C’était plus l’atmosphère qui régnait dans la chambre que le froid.

Le bruit de l’eau dans la salle de bain lui rappela qu’un bain coulait pour Antoine. Elle se leva. Son fils semblait plus calme. Sa respiration était à nouveau normale. Ses yeux, mi-clos, posés sur ses mains jointes.

Elle le souleva et l’emmena dans la salle de bain, le déshabilla et le plongea dans l’eau.

 

Elle prit son téléphone portable, l’annuaire et commença à cherchait un médecin. Après quelques coups de téléphone (elle ne connaissait aucun médecin), elle finit par obtenir d’un médecin qui veuille bien ausculter Antoine à domicile. Elle avait finalement trouvé un médecin qui avait consenti à venir faire sa visite à domicile.

Celui-ci était resté perplexe. Antoine avait tous les symptômes de la grippe, mais à cette époque de l’année, cela était plutôt surprenant ! Une forte activité suivie d’un refroidissement aurait eu les mêmes effets.

            Après un arrêt à la pharmacie, de retour chez elle, elle couchait Antoine qui s’était calmé mais greloté.

 

Nicolas était rentré. Sophie attendit le bon moment avant de lui annoncer que son fils était malade :

            « Il est couché, il a vomi toute l’après-midi et … et … Oh ! si tu l‘avais vu. (Elle porta la main à sa bouche, tremblante.)

            -Quoi, qu’est-ce qu’il a ? (Nicolas la fit s’assoir.)

            -J’ai appelé un médecin… Il avait tellement de fièvre. Je ne savais pas quoi faire !

            -Tu as eu raison ! Qu’est-ce qu’il a dit ?

            -Qu’il avait les symptômes de la grippe mais que ce n’était pas la saison. Alors, il m’a dit que c’était un simple coup de froid.

            -Un coup de froid ?! comment ça ?

            -On est parti se promener dans le bois, Antoine et moi. Il s’en est donné à cœur joie…

            -Après avoir couru partout, il a dû attraper froid. C’est tout ! Ne t’inquiète pas…

            -Je crois que c’est plus grave… Tu aurais dû voir comment il tremblait.

            -Non, je n’étais pas là… Mais je sais que tu t’inquiètes vite pour lui.

            -Je t’en prie… Arrête ! Je sais reconnaître un simple rhume d’un… d’autre chose.

            -Je n’ai pas dit çà.

            -Je t’assure. » (Sa voix trembla et se brisa dans un soupir. Elle ne put aller jusqu’au bout de ses pensées ; ses yeux se perdirent dans le vide.)

            Nicolas décida de ne pas poursuivre leur conversation. Il était clair qu’elle avait eu peur. Son visage exprimait la fatigue. Elle se leva, prépara le repas du soir.

 

            Le dîner fut silencieux. Sophie ne dit pas un mot de la soirée. Elle ne mangea rien, ne leva pas la tête de son assiette. Nicolas la regarda tristement : il voyait bien qu’elle se sentait coupable. Il aurait voulu être plus présent, pour elle et pour Antoine. La vie en avait décidé autrement ! Les trajets en voiture allongeaient ses journées, il rentrait par conséquent plus tard qu’auparavant.

            Il ne dit rien.

 

Les commentaires sont desactivés.

La p'tite mangeuse de ... |
Lelue |
commentairesetautres |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Emilythestrangeblog
| Les Balades de l'Archange
| Livre On Life